Deux poids deux mesures

Pendant qu’à Montréal les décideurs politiques investissent des milliards pour la reconstruction ou la mise à niveau des ponts à Québec les politiciens se font avares sur les infrastructures. Après les 4 milliards de $ promis sur la reconstruction du pont Champlain les gouvernements dépenseront des centaines de millions pour reconstruire la structure du pont Honoré-Mercier, en direction de la Rive-Sud.

À Québec les différents paliers politiques ont délaissés le pont de Québec qui se détériore d’année en année, se traînent les pieds quant à la mise à niveau du pont de l’île d’Orléans et tergiversent sur la construction d’un troisième lien reliant la rive nord à la rive sud. Il est facile de s’apercevoir que les gouvernements privilégient la région de Montréal avec ses 5 ponts routiers traversant le majestueux st-Laurent et son pont ferroviaire.

À Montréal la reconstruction des quatre échangeurs du complexe Turcot coûtera la modique somme de 3,7 milliards tandis qu’à Québec le gouvernement n’a pas 400 millions pour refaire la peinture du pont de Quiébec. Le conseil des ministres a débloqué plus de 200 millions pour changer la toile du stade Olympique tandis qu’à Québec on a même pas lancé les appels d’offre pour la reconstruction du pont de l’île d’Orléans.