Québec, le 30 janvier 2008

Deux poids deux mesures

Nous venons d’apprendre que le juge Claude Leblond a rendu la sentence pour les crimes commis par l’ex-PDG de Norbourg Monsieur Vincent Lacroix. Je suis entièrement favorable à cette sentence de 12 ans de prison. Monsieur Lacroix a commis des actes impardonnables sur le dos de petits investisseurs et la sentence sur ce genre de crime n’a pas de limite.

Toutefois, je désirerais faire le parallèle avec les très petites sentences accordées aux différents acteurs du scandale des commandites variant de nul à 4 ans de prisons en passant par une réinsertion sociale avec un sixième de la peine. Les Charles Guité, Paul Coffin, Claude Boulay, Jean Breault, Jean et Éric Lafleur, Jacques Corriveau et toute une galerie de personnages politique et haut fonctionnaire éclaboussé par un système de pots-de-vin de millions de dollars de l’argent du peuple.

Souvenez-vous des dépositions de l’ex-premier Ministre du Canada Monsieur Jean Chrétien, de son bras droit Jean Pelletier et de Paul Martin à cette commission c’était carrément indécent (des cravates, des boules de Noël, des balles de golf etc.). Comment pouvait t’on ridiculiser le gaspillage de millions de dollars provenant de la poche des contribuables en centrant le débat sur des je ne me souviens pas, je ne peux pas me souvenir, je ne le sais pas, je présume, je pense que, peut-être que.

Il faut que la justice donne des sentences exemplaires à ces filous cravatés.