Québec, le 21 septembre 2010

Deux poids deux mesures

Les membres de la nation huronne-wendat construisent des chalets illégaux sur les terres publiques dans la réserve faunique des Laurentides et le ministère des ressources naturelles et de la faune (MRNF) ne fait absolument rien. Deux poids deux mesures car si j’osais me construire un chalet près d’un lac sur les terres publiques les officiers du MRNF arriveraient avant même que je place le premier morceau de bois.
Hurons et chalet
Souvenez-vous qu’en 1978 le gouvernement avait abolis quelques 1200 clubs privés établis sur les terres publiques qui ont régnés sur près de 100 ans. Le gouvernement a alors créé les zones d’exploitations contrôlées (ZEC) et c’est à ce moment que la population a repris possession des milieux naturels qui lui appartenait et donner une chance égale à tout le monde.

L’année d’après en 1979 le gouvernement a entrepris la légalisation des 10 000 occupants illégaux des terres publiques à la grandeur du Québec et les propriétaires qui ne se conformaient pas aux règles voyaient leur chalet brûlé ou détruit.

Pourquoi alors le MRNF n’agit pas dans le cas des autochtones?