Québec, le 15 mars 2005

(Réponse à la question du jour : La course à la mairie de québec a-t-elle commencé trop tôt)

Deux courses interminables

Je pense que la course officielle à la chefferie du renouveau municipal n’a pas débuté trop tôt. Par contre celle non officielle avec les médias en tête qui tendaient des perches à différents candidats potentiels a peut-être forcé une course plus rapide. Il faut quand même se souvenir qu’à l’élection de 2001, il y avait deux candidats officiels Messieurs Claude Cantin et Claude Larose mais le maire Jean-Paul l’Allier est vite venu taire ces ardeurs. Il était donc écrit dans le ciel que Monsieur Claude Larose se lancerait dans cette campagne de 2005.

Démocratie exige, le chef est maintenant connu et, comme indiqué dans l’article d’Isabelle Mathieu, des grosses brèches sont à colmater par monsieur Larose qui était le candidat ancienne ville. Avant de prendre des décisions trop hâtive après cet échec, tous les candidats du Renouveau municipal de Québec et les membres qui les appuyaient devraient prendre un temps de réflexion et ne pas abandonner ou changer pour changer. Il faut penser que le parti avait un vrai programme bâti par ses membres qui a fait ses preuves et avait une vraie vision d’avenir car c’est ce parti qui a créé cette nouvelle ville. Il faut qu’elle reste forte avec des candidats forts et non improvisés ni opportuniste.