Québec, le 27 février 2009

Détresse humaine

Quel drame épouvantable ont vécu la famille, les proches et tous ceux qui ont à cœur la dignité humaine suite au décès des deux jeunes enfants (Olivier et Anne-Sophie) assassinés à Piedmont par leur père un cardiologue. Oui il y a et il y aura encore de la détresse humaine sur cette planète et dans ce monde survolté que nous habitons. Ces filicides (meurtre d’enfants) ne sont, heureusement, pas fréquents au Québec, et ils sont tout de même partagés à égalité entre les hommes et les femmes.

Toutefois, ce geste posé par un membre de l’élite de la société amène dans toute la population un découragement et à un désir de comprendre le pourquoi. En effet, pourquoi a-t’il enlevé la vie à ces jeunes âmes innocentes, en confiance, sans malice. C’est leur mère qui durant la grossesse, les a senti bouger, battre leur cœur et plus tard leur a donné les premiers principes de vie?

Comme dans la théorie de l’évolution de Charles Darwin il y a des évènements non expliqués et qui resteront inexplicables et je crois que ce drame en est un. Il va de soi que, comme on peu le lire ou l’écouter dans les médias actuellement, les supers spécialistes sortiront des théories à l’effet qu’il faut encadrer davantage les jeunes hommes dans les écoles afin d’essayer de déceler la détresse humaine au travers leur agissement.