Québec, le 7 décembre 2008

Des trottoirs

Dans sa politique de déneigement la ville de Québec a décidé de sauver de l’argent sur le dos des piétons en évitant de dégager certains trottoirs. Au dernier conseil de ville des citoyens du district électoral de St-Sacrement ont demandés de dégager des bouts de trottoirs qui, selon la nouvelle politique, ne l’étaient pas. Le conseil de ville a, par vote serré, conclut qu’il fallait les dégager.

Pendant que le maire l’exécutif et la ville de Québec n’est pas capable de s’entendre avec ses employés ainsi que les policiers et pompiers nous passons des heures à discuter sur le dégagement des trottoirs. Une dame de Limoilou est venue dire, lors de la période de questions des citoyens, qu’il fallait qu’elle traverse la rue pour se rendre à l’épicerie car son bout de trottoir n’était pas dégagé.

La réponse du maire fut à l’effet de lui mentionner que de traverser une rue n’est pas un mal en soi. Quel manque de diplomatie, de discernement et de jugement.