15 juillet 2014

Des poteaux de trop

Dans certains secteurs de la ville de Québec, il y a eu entente entre tous les intervenants afin d’enfouir des fils qui nuisent à l’environnement visuel. D’ici quatre ans, plus de 200 pylônes d’Hydro-Québec disparaîtront du paysage du quartier Limoilou. C’est également le cas dans le quartier St-Jean Baptiste qui s’offre une cure de rajeunissement. On sait qu’il est dispendieux d’enfouir les fils électriques mais d’avoir un amoncellement de fils qui est permanent dans notre environnement, ça offre très peu de sentiment d’appartenance.
DSC05253a
Dans d’autres secteurs de la ville hydro Québec remplace certains poteaux devenus vieux et dangereux. Cependant le transfert des fils et l’enlèvement des anciens poteaux est long et laborieux. De ce fait les travaux s’échelonnent sur plusieurs mois et parfois jusqu’à plusieurs années.

Je prends comme exemple la rue Langelier ou on a remplacé des poteaux, déplacé tous les fils. Toutefois l’ancien poteau est là depuis plus de 2 ans et on a plutôt renforcé le vieux poteau sur le nouveau avec des barres de métal.

Qui planifie ces travaux? Ce n’est pas normal que l’on ne réussisse pas à tout faire en même temps.