Québec le 3 mars, 1999

Des nouvelles
sensationnelles

Après une bonne journée de travail et la satisfaction du devoir accomplit, nous retournons vers notre havre de repos la demeure. Tout en préparant le souper et en dégustant un appérot, nous écoutons les nouvelles de fin de journée à la télévision à 17 heures 30.

Depuis un certain temps, on ne parle plus des débordements dans les salles d’urgences par contre, on nous fait pénétrer dans les salles d’opération. Nous avons donc droit, tout en dégustant ou en soupant, à une opération à cœur ouvert, à une ablation d’un rein, à une réactivation des valvules auriculo ventriculaire ou autres chirurgies et ce à l’heure du souper.

En ce lundi 1 mars, nous écoutions les nouvelles de 17:30 afin de voir un reportage sur le feu qui avait détruit en entrepôt sur la rue Saint-Sacrement près de chez-nous. Le nouvelliste nous annonce que ces images seront présentées au bulletin de fin de soirée, par contre, nous avons eu droit à un reportage sur une chirurgie quelconque et un roman savon des orphelins de Duplessis tout le monde pleurait, Fabienne Larouche n’aurait pas fait mieux.

Arrivez pas avec une ablation des hémorroïdes sinon je ferme la télévision pour toujours.