19 mars 2014

Des ennemis à abattre

Comment voulez-vous que des négociations avancent lorsque le maire de Québec Régis Labeaume voit ses pompiers comme des ennemis? Il faut que l’administration Labeaume arrête de chiquer la guenille sur le dos des pompiers et fasse des efforts afin de renouveler leur convention collective échu depuis 2006. Comment voulez-vous régler le conflit de travail lorsque le premier magistrat de la ville traite publiquement le syndicat de pompiers de menteurs pathologiques?
Labeaume-et-red-bull
Souvenons-nous que le maire Labeaume s’était lancé dans une charge à fond de train contre les pompiers de Québec le 21 mars 2012 dans une sortie bien planifiée lors d’un point de presse en traitant le syndicat de pompiers de «Ridicule», «antédiluvien», «syndicat d’Homo sapiens» qui dit et fait «n’importe quoi».

Souvenons-nous également que les pompiers de Québec ont fait l’objet d’une enquête administrative parce qu’ils ont porté assistance à une dame dont le véhicule s’était enlisé? Le maire part en guerre contre ceux qui ne pensent pas comme lui. L’exemple le plus récent est sa chicane envers le président des résidences Beausoleil Eddy Savoie qu’il n’a rencontré qu’une fois.

Pourtant monsieur Lavoie ne veut qu’investir en ville.