Québec, 9 février 2008

Des élections au plus vite

Le Gouvernement conservateur de Stephen Harper s’apprête à présenter une motion sur la poursuite de la guerre en Afghanistan au delà de 2009. Des articles parut dans le journal nous apprennent que le chef de l’opposition officielle Monsieur Stéphane Dion veut négocier. Aucune négociation, il faut absolument que tous les partis de l’opposition rejètent cette motion inacceptable pour la population. Je convient que nous serions appelé aux urnes une troisième fois en peu de temps, mais la population a le droit de se prononcer sur des priorités qui hypothèquent les générations futures.

Tous les politiciens sans exception se lancent la balle à savoir qui a impliqué les troupes de l’armée Canadienne dans cette mission inutile mais comment décevante et qui est devenue une guerre interminable. Par contre, une certitude nous apparaît évidente c’est que nos jeunes soldats se font tuer dans ces combats qui ne mènent nulle part.

Ce gouvernement se moque de la population d’abord par son rejet pur et simple du protocole de Kyoto et la réduction des gaz à effets de serre jusqu’à l’an 2052, son inaction face à la crise du bois d’œuvre qui touche principalement le Québec, l’aide insuffisante à cette industrie et cette guerre absurde dans ce pays qui se tue entre eux.

Même si certains partis ne sont pas prêts pour ces élections, ce n’est pas vrai que les politiciens vont décider de l’avenir du Canada de nos jeunes, il faut que la population décide des priorités qui sont importantes pour la sauvegarde du pays.