Québec le 15 juin, 2000

Des avocasseries

Je désirerais répondre à l’éditorial de Jean-Jacques Samson parut dans le soleil du 14 juin concernant les fusions municipales. Monsieur Samson cite des avis juridiques d’avocats représentants les 12 maires de banlieues qui s’opposent farouchement à une fusion avec Québec. Monsieur Samson joue le jeu de tous les opposants et principalement celui des syndicats d’employés qui sont contre tout changement comme on peut le constater en lisant l’article parut dans la même édition du Soleil en page A14 .

Par contre les maires de la rive sud ont décidé eux de s’asseoir avec le gouvernement pour discuter de la loi 124 et je lisais à la page A9 que madame Harel serait prête à faire des concessions sur l’ajout de pouvoirs aux villes de la rive sud. Les maires et les 25% de citoyens qui ont dit non, s’opposent à une fusion avec Québec mais Est-ce vraiment ce qui est proposé ? Si j’ai bien compris le projet présenté, c’est de refaire une nouvelle ville une nouvelle entité afin d’épargner des coûts et des dépenses inutiles à la population, d’ailleurs les citoyens de Québec seraient minoritaires dans cette nouvelle ville.

Donc monsieur Samson laissé les avocasseries aux avocats et parlez donc des vrais choses.