Québec, 19 octobre 2006

Dépenses somptueuses
(En réaction à l’article de François Bourque parut dans le soleil du 19 octobre intitulé dépenses somptuaires)

Je suis entièrement d’accord avec les propos de François Bourque parut dans le soleil du 19 octobre concernant des dépenses somptuaires à l’hôtel de ville de Québec. En effet on apprenait que le conseil exécutif et la mairesse proposent de dépenser plus de 7 millions de dollars pour aménager l’hôtel de ville à des fins de réception.

La mairesse Andrée Boucher s’est faite élire en promettant le ménage à l’hôtel de ville et des économies d’argent afin de diminuer le fardeau fiscal des citoyens de la ville de Québec. Voilà que tant les économies que les dépenses se font au détriment des contribuables. La mairesse est près de ses cents mais pas pour le citoyen.

J’assiste au conseil de ville depuis de nombreuses années et la place du citoyen et son interaction relative est de plus en plus bafouée. Des débats stériles qui n’en finissent plus, des chicanes de part et d’autres qui repoussent ou réduises l’intervention des citoyens. L’espace de cette enceinte réservée au public fut d’abord réduite afin de faire place aux médias électroniques, et voilà que l’aménagement en salle la réduira entièrement. On nous propose une salle attenante afin de suivre ces débats à la télévision.

Ce n’est pas ce qui attirera davantage de citoyens à y participer.