22 mai 2013

Démocratie oblige

Lors la présentation d résultats des dépenses et revenus de l’administration Labeaume pour l’année 2012 le vice-président au comité exécutif de la Ville de Québec, Richard Côté trouve ça incroyable que des citoyens bloquent des projets qui sont majeurs pour la ville. En effet il ne s’est pas gêné pour exprimer son opinion à l’instar de son collègue François Picard qui s’était dit «écœuré» en janvier dernier d’entendre des citoyens critiquer les projets de développement de la Ville.
Démocratie
De ce fait la Ville de Québec se penche sur la tenue d’un référendum pour le futur quartier Nodélo, au nord de Charlesbourg et le vice-président et bras droit du maire s’est dit frustré devant les différentes démarches de citoyens pour s’informer sur leprojet.

M. Côté croit que les Villes devraient demander au gouvernement de modifier la réglementation pour empêcher les consultations publiques.

Je suis d’avis, monsieur Côté, que c’est le prix à payer pour une démocratie municipale. De la même façon que 9 membres de l’exécutif avec 27 élus et le maire peuvent décider pour dépenser le budget de la ville de 1,3 milliards de $.