Défaite crève-coeur

Même si le maire de Québec Régis Labeaume ne l’admet pas la défaite de son parti politique équipe Labeaume à l’élection partielle de Neufchatel-Lebourgneuf est un message envoyé par la population. Dans son allocution post-électoral le maire a minimisé sa défaite en déclarant qu’il ne trouvait pas clair le message envoyé par les citoyens du district et il appelle ça un vote de protestation normal.

Dans son langage habituel et narguant il a même déclaré qu’il ne se battrait pas pour que sa promesse de faire construire un pont d’étagement à l’intersection des boulevards Lebourgneuf et Robert-Bourassa se réalise. Cette déclaration est aussi bas de gamme politiquement que celle d’avoir enlever au budget les sommes d’argent nécessaire pour mettre au niveau la bibliothéque Étienne-Parent de Beauport.

Ça sent la fin de régime d’une administration d’un seul homme qui n’aime pas l’opposition et fait la guerre à tout ceux qui s’oppose à lui. Son air hautain de monarque commence à effriter les citoyens et sa gueguerre avec son homologue de Lévis ne plait pas à la population en générale.

Monsieur Labeaume les citoyens de Neufchatel-Lebourgneuf ont tout simplement dit qu’assez c’était assez.