Confronter à une crise pandémique sans pareil le gouvernement caquiste nouvellement élu a essayé de gérer cette crise au meilleur de leur connaissance. Selon moi et en tenant compte des résultats l’équipe de François Legault a bien réussi malgré le tâtonnement sur certaines actions et décisions improvisées.

Pour essayer de repartir l’économie et de faire fasse à la récession qui pointe à l’horizon le gouvernement a essayé de passer la loi 61 se donnant beaucoup de pouvoir afin d’accélérer la mise en chantier de certains travaux. Il va de soi que tous les partis d’opposition se sont liés pour ne pas signé ce chèque en blanc que le gouvernement voulait possédé.

De part et d’autres les députés représentants les circonscription de leurs régions respectives ont manqués une belle occasion de montrer à la population qu’ils voulaient se sortir de façon honorable de cette crise. Au lieu de discuter et de s’entendre sur une façon honnête de travailler la politicaillerie a vite ressortie de l’ombre et animée les débats de fin de session.

Le gouvernement en voulait trop et les partis d’oppositions ne voulaient pas perdre la face.