De l’orgueil à la vanité

Le président des États-Unis Donald Trump possède un sentiment exagéré de sa propre valeur et a une estime excessive de lui-même. Cet homme est assez orgueilleux qu’il s’imagine mener le monde à sa façon et pense avoir toujours raison. Son espèce de dialecte éristique est rendu héritable pour tout le monde même dans son propre camp.

Il essai de faire partager de façon désagréable surtout sur son compte twitter son sentiment de satisfaction de lui-même. Sa vanité dépasse les frontières du réel, est nuisible et innefficace pour tout le monde.

À chaque semaine il y a un nouveau pays visé par sa guerre commerciale qu’il a déclanchée et ses attaques de tarifs douaniers. Le dernier pays qui a subit la mauvaise humeur du président américain est la chine ou il a imposé 25% de ratifs douaniers sur plus de 50 milliards de $ d’importations chinoises.

Son ironie dépasse la fiction car dans la même semaine il a traité le premier ministre canadien Justin Trudeau de tous les noms mais a fraternisé avec un des pires dictateurs au monde le tyran nord-coréen Kim Jong-un.