Il y a eu une entente de principe entre les gouvernements et les représentants wet’suwet’en en colombie Britannique. Malgré cet avancé important les Mohawks de Kanesatake narguent les politiciens en continuant d’empoisonner la vie de milliers d’honnêtes travailleurs qui ne demandent qu’à se rendre au travail.

D’une part s’opposant au projet de gazoduc Coastal GasLink passant sur leur territoire les chefs héréditaires de la nation wet’suwet’en se sont fait entendre et, malgré un délai trop long, le gouvernement a négocié. D’autre part à des milliers de kilomètres de chez eux les Mohawks de Kahnawake poursuivent le blocage du service de train de banlieue à Candiac prenant en otage les travailleurs.

Malheureusement le premier ministre canadien Justin Trudeau a laissé la situation se détériorée et elle s’est propagée telle une traînée de poudre dans d’autres régions du pays, dont au Québec, avec son lot de perturbation.

Il faut que le gouvernement agisse car ce n’est pas comme la crise d’Oka d’il y a 30 ans qui impliquait directement les Mohawks.