Québec, le 4 mai 2007

De la morosité ou de l’insouciance

Je suis entièrement d’accord avec les propos de Monsieur Pierre Boulanger administrateur de la société du 400ième de Québec parut dans le journal de Québec de ce matin lorsqu’il demande quel est l’objectif de certains médias? D’ailleurs, le sujet abordé régulièrement depuis un certain temps se rapporte aux fêtes du 400ième anniversaire de Québec. Certains animateurs du matin se font un vilain plaisir à dénigrer l’organisation de la société du 400ième, ainsi que la programmation connu jusqu’à maintenant. Ce n’est pas en dénigrant que l’on construit c’est plutôt faire preuve d’insouciance.

D’ailleurs Marc Simoneau conseiller municipal et ex-vedette de la radio locale en rajoute et fait une sortie à la une du journal en mentionnant que les fêtes ont mauvaises presse depuis le début.

La population a besoin de connaître l’actualité, d’être bien informée et de pouvoir réagir sur des sujets brûlants. Il me semble que le devoir et le mandat des professionnels de l’information est de répondre à cette attente grandissante des gens. À quand un poste de radio pour une réelle information non déformée et d’une vraie liberté d’opinion et d’expression.