8 août 2007

De l’insouciance

Nous avons participés en fin de semaine mon épouse et moi aux activités couvrant les fêtes de la Nouvelle-France et ce fut une belle rencontre avec nos ancêtres, et une incroyable insertion dans ce monde fascinant de la belle époque.

Des centaines de milliers de personnes intéressés à connaître leurs origines ont cotoyé ce monde presque réel. Dans cette foule émerveillée, avide d’en connaître davantage sur cette partie de nos origines il y a des participants de toutes sortes. Des gens qui ont décidé de fabriquer le costume d’époque et deviennent figurant, des gens qui crient parce qu’ils sont énervés et pour cause tandis que d’autres rit pour le comique d’une situation.

J’ai toutefois de la misère à comprendre, que dans ces petites rues ou les gens sont bien entassés, que des insouciants traînent leur chien sans se préoccuper que les museaux un peu humides de ces bêtes s’insèrent illégitimement sur des parties de notre corps.

Il faudrait peut-être installer des pancartes interdisant ces bêtes dans les secteurs de spectacles sauf pour ceux et celles qui ont besoins d’un chien guide pour se déplacer.

Nous félicitons quand même les organisateurs pour cette réussite et nous participerons encore plus l’an prochain avec déguisement.