Québec, le 2 décembre 2008

De l’arrogance

Lors de la dernière élection fédérale, la population a donné un gouvernement minoritaire au parti conservateur et son chef Stephen Harper, Toutefois ce dernier agi comme s’il gérait le Canada majoritairement sans consultation avec l’opposition qui a eu le vote de 52% de la population contrairement à 38% pour les conservateurs.

Lors de son énoncé économique de jeudi dernier le 27 novembre Stephen Harper par son ministre des finances James M. Flaherty a fait preuve d’arrogance et de manque de jugement. En effet il a annoncé des mesures sans précédents qui attaquaient les partis d’opposition, les syndicats et les provinces par la diminution des montants d’argent prévus par la péréquation mais aucune mesure réelles pour s’attaquer à la crise financière qui sévit.

Oui il a reculé sur le financement des partis politique mais trop peu trop tard car le mal est fait et il a perdu la confiance de la chambre et de la population par sa désinvolture et son cynisme à vouloir gérer majoritairement en introduisant des mesures que le parti dans son programme politique. Que penser des autres mesures prévues au programme dont celle sur l’avortement

La gouverneure générale Michaelle Jean qui se promène en Europe de l’est pendant cette crise financière qui touche le pays doit immédiatement revenir et donner la direction du pays à la coalition.