Québec, le 19 Septembre 2008

De grâce Monsieur Harper

La candidate conservatrice de la circonscription de Québec Myriam Taschereau, descendante d’Alexandre Taschereau, appuyé par la ministre du patrimoine Josée Verner trouve que les artistes sont gâtés. Madame Taschereau pourrait se rappeler que c’est sous la gouverne de Louis-Alexandre Taschereau dans les années 20 que l’école des beaux-arts de Québec et de Montréal ont vu le jour et qu’une politique culturelle Québécoise a été créée. De plus, son gouvernement a grandement subventionné les œuvres scientifiques et littéraires.

Il faut également se souvenir que c’est par manque d’aide financière que plusieurs artistes du pays ont dû initier leur carrière dans d’autres pays. En effet, aider financièrement la culture, c’est encourager les passions, les motivations et garder l’œil ouvert sur la nouveauté. Ce gouvernement conservateur de Monsieur Harper ne s’est pas soucié des apports de la culture dans notre société.

Les coupures de 45 millions font mal, feront mal et font reculer le Québec au niveau de la diversification culturelle. En effet nous avons appris l’abolition de PromArt et de Routes commerciales; l’élimination du programme national de formation dans le secteur du film et de la vidéo, du Fonds des réseaux de recherche sur les nouveaux médias et du Fonds canadien du film et de la vidéo indépendants; le retrait des volets Éducation et Accès du Programme du long métrage ainsi que de Souvenirs de musique et du Fonds mémoire canadien; également des coupures aux volets Projets de stabilisation et Développement des compétences du Programme de consolidation des arts et du patrimoine canadiens.

Personnellement je ne suis pas d’accord avec ces coupures et encore moins avec ceux qui mentionnent qu’elles sont justifiées parce que les artistes sont trop gâtés. Dans notre région, plusieurs artistes vivent de leur art : sculpteurs, artistes peintres, producteurs, photographes, etc.

De grâce Monsieur Harper revenez sur votre décision.