Québec le 7 octobre 2002

De grâce
Expliquez-leur?

Je prenais connaissance dans le soleil de samedi le 5 octobre les résultats d’un sondage CROP concernant le financement du système de santé et le fait qu’une majorité des Québécois semble privilégier un système à lequel les riches devraient payer pour se faire soigner et de ce fait passer avant les autres. Il faudrait expliquer aux Québécois que ce seront les mêmes médecins qui soigneront ces riches et qu’il faudra attendre encore plus pour se faire soigner. Imaginez-vous, à votre clinique médicale avec deux ou trois heures d’attentes et que les nouveaux patients passent avant vous parce qu’ils paie directement les honoraires.

Je suis par contre entièrement d’accord avec les propos tenus dans le carrefour des lecteurs du 3 octobre 2002 par un groupe de citoyens ordinaires concernant le système de santé au Québec versus la réaction des médecins et permettez-moi d’en ajouter. Le Ministre du ministère de la santé et des services sociaux Monsieur François Legault a essayé d’obtenir avec les médecins des ententes sur les services à offrir à la population et ce dans tout les domaines de la santé. Les médecins se sont offusqués parce que le ministre s’introduisait dans leur environnement de gros bébés gâtés.

Dans le soleil du 30 septembre Monsieur Renald Dutil , président de la fédération des omnipraticiens du Québec déclarait qu’il fallait penser le système de santé autrement mais avec les médecins. Il y allait de différentes suggestions dont l’amélioration de la rémunération des médecins. Et voilà donnez nous de l’argent et on va le régler votre problème. Un système à deux vitesses est impensable parce qu’il favorise une partie de la population au détriment d’une autre.

Je suis d’avis qu’avec un salaire de 200 000 à 300 000 milles dollars par année et parfois plus, les médecins sont en mesure d’effectuer leurs tâches adéquatement et sans trop de contrainte sauf celles de leurs clients ou patients.

C’est comme au hockey c’est toujours l’entraîneur le coupable et non les joueurs, c’est à dire après avoir eu la peau des Marc-Yvan Coté, Jean Rochon, Pauline Marois c’est au tour de François Legault de Goûter à votre médecine.