Québec, 19 septembre 2005

De cause à effet

On pouvait lire à la une du journal de Québec du mercredi 28 septembre :. Je suis d’avis que ce n’est pas la présence ou l’absence du maire de Québec qui aurait fait diminuer le niveau d’eau accumulée suite au passage des restes de l’ouragan Rita. Son rôle toutefois est de gérer le problème, s’attaquer aux vraies causes et d’apporter des correctifs

Le problème date depuis que les différents paliers de gouvernements ont favorisés dans les années 1990 l’établissement et l’agrandissement du parc technologique du Québec métropolitain. En effet en construisant des infrastructures, rues et bâtiments dans ce secteur on a détruit le marais qui servait de catalyseur et de poumons naturel ce qui a occasionné la monter de la nappe phréatique.

En plus cette zone faisait partie de Québec mais également de Sainte-Foy et d’ancienne Lorette. Qu’ont fait les maires durant toutes ces années?