22 juin 2012

David contre Goliath

Les citoyens de Shannon ont essuyé une défaite amère dans leur recours collectif portant sur la contamination de la nappe phréatique de Shannon par le trichloroéthylène (TCE). En effet le juge Bernard Godbout a relaté dans son jugement qu’aucun cancer n’était relié à la présence du TCE dans la nappe phréatique.
TCE Shannon
Je déplore qu’au lieu d’admettre les faits et d’empêcher les citoyens de Shannon de revivre leur calvaire qui perdurait depuis plus de 50 ans le gouvernement du Canada aient pris l’argent de nos taxes pour attaquer les citoyens de Shannon déjà lourdement affectés.

J’ai également trouvé étonnant que l’institut national de santé publique du Québec (INSPQ) qui, au lieu d’aider les citoyens à se défendre, ait fait l’inverse en commandant des contre-expertises aux diverses études déposées en cour par le Regroupement des citoyens. Pourtant l’INSPQ a comme objectif principal de proposer des stratégies et des actions susceptibles d’améliorer l’état de santé et de bien être de la population.

De ce fait il est déplorable que dans le dossier des citoyens de Shannon l’INSPQ ait donné des arguments au juge Godbout pour foudroyer les citoyens ayant logé ce recours collectif.