9 février 2015

D’abord un chef

Pourquoi une course à la chefferie du parti Québécois est différente de celle des autres partis politiques? Le PQ a toujours eu de la difficulté à rallier ses forces autour du projet de faire du Québec un pays sans se chamailler à l’interne.
Péladeau
Il va de soi que les médias font un suivi exhaustif de la course à la chefferie mais c’est le parti Québécois qui se cherche un chef et le non le Québec un premier ministre. Ce sont les membres en règle du parti Québécois qui élieront leur chef qui amènera le parti aux prochaines élections provinciales dans quatre ans.

Il faut que les candidats arrêtent de s’attaquer mutuellement et présentent aux membres leurs idées et leur programme. Le parti a besoins d’un vrai chef à l’assemblée nationale afin de répondre et s’attaquer aux libéraux qui détruisent petit à petit des acquis obtenus au fil des ans.

Nous avons besoins d’une vraie course à la chefferie, de bons débats et l’élection d’un leader capable de rapatrier toutes les forces souverainistes. Arrêtons de jouer le jeux des libéraux et caquistes qui s’attaquent au candidat Pierre Karl Péladeau qui leur fait peur.