Québec, le 12 mai 2008

Crise alimentaire

La crise alimentaire qui frappe les pays pauvres ne date pas d’hier et l’organisation mondiale du commerce (OMC) l’a certainement vu venir mais n’a pas réagit à temps. En effet, la dérégulation du marché international de certaines denrées alimentaires dont le blé et le riz a considérablement réduit l’accès des populations pauvres à ces denrées indispensables à leur survie alimentaire.

Il va de soi également que les chocs climatiques et l’explosion mondiale de la consommation des dernières décennies n’ont pas aidés à régler ce problème d’accès à l’alimentation de base. De plus la dévaluation du dollar américain, la faiblesse de leur économie et les barrières douanières ont également accentué ce problème.

Il faut maintenant s’il n’est pas trop tard, aider les producteurs locaux à développer une agriculture de base afin d’augmenter la production et de se fonder une économie locale trop souvent basée sur les supers pays qui sont indépendant. Maintenant l’enjeu incontournable sera basé sur une agriculture paysanne qui sera garante de la sécurité alimentaire des familles.