Crever l’abcès

À l’instar du scandale qui a secoué Hollywood ces derniers temps par l’affaire Harvey Weinstein puissant producteur de films qui aurait harcelé et agressé sexuellement de nombreuses actrices, le Québec vit son bouleversement. Cette semaine fut chargé de dénonciation les plus surprenantes les unes des autres. Après la sortie de noms comme Éric Salvail, Gilbert Rozon voilà qu’un célèbre animateur de Québec Gilles Parent s’ajoute à cette liste accabrante et décevante.

Il faut crever cet abcès et vider le mauvais présent dans notre quotidien qui dure depuis trop longtemps. Les victimes furent laissées à elles seules car les programmes d’aident à ces personnes n’étaient pas ou peu efficaces et n’étaient pas transparent. D’ailleurs ce n’est pas normal que dans une société civilisée que les gens ne fassent pas confiance en la justice et dénoncent publiquement les actes d’harcèlement par les médias au lieu de plaintes officielles à la police.

Dans plusieurs cas on a constaté que c’est la victime que l’on place sur le banc des accusés en faisant leur procès plutôt que s’attaquer à l’agresseur. Il est temps que l’on change cette culture du secret et que l’on vive dans une société égalitaire et sécuritaire pour tous et toutes.