Québec le 20 octobre 1998

Courage ou confiance

(Réponse à Jean-Paul Lafrance de Charlesbourg)

Pour faire suite à votre texte paru dans le soleil du 16 octobre, concernant la décision de Lucien Bouchard à faire de nouveau confiance au ministre actuel de la santé monsieur Jean Rochon je désirerais vous donner mes commentaires.

Je débuterais mon article en me servant de votre conclusion lorsque vous mentionné : . Oui monsieur Rochon a tenu tête aux médecins, oui monsieur Rochon a réussi le virage que tout le monde demandait mais, tous semblent le dire un peu trop rapidement. Cependant faut-t’il revenir en arrière comme certains le voudrait ?

Quand vous parlé que la réforme a amené des attentes et des lits dans les corridors, je peux vous corriger là dessus à titre d’expérience les attentes dans les corridors existaient bien avant la réforme. Par contre la réforme devait améliorer cette situation et, je suis un peu d’accord avec vous, il reste encore à faire à ce niveau et c’est ce que la régie régionale essai de corriger.

Lorsque vous parlez des traitements qui laissent à désirer dans les hopitaux, ce n’est pas de la faute de la réforme mais bien de ceux qui traitent et qui résistent à cette réforme. La résistance aux changements n’a jamais rien donné et je pense que nous sommes sur le point de voir la lumière au bout de ce tunnel.