Lors d’une sortie médiatique le président du Conseil régional de l’environnement (CRE) de la Capitale-Nationale Alexandre Turgeon déclare que le troisième lien est inutile. Cherchant un moyen de faire dérapper le projet et en manque d’inspiration, le CRE se sert maintenant des statistiques de population vieillissante pour déclarer le projet inutile. Il oublie que les gens resteront plus longtemps sur le marché du travail et que les mêmes chiffres peuvent s’appliquer au Tramway qu’il défend bec et ongle.

En recevant $1000 par jour de la ville de Québec comme directeur du réseau structurant de transport monsieur Turgeon est en pure conflit d’intérêt. En plus il était membre du défunt comité consultatif sur la mobilité durable créé en 2017 qui a étudié la pertinence de l’implantation d’un tramway dans la capitale et recevait un salaire de $250 par jour.

C’est le même Alexandre Turgeon qui participe ou initie les manifestations contre le troisième lien. N’en déplaise au directeur général du CRE la grande région de Québec a besoin d’un autre lien unissant les deux grands poles Québec et Lévis.