Québec le 17 février 1997

COMMÉRAGE CALOMNIATEUR
ET FOURBERIE

L’animateur d’une ligne ouverte du matin ouvrait l’émission en décriant sa propre région.

En effet comment peut-on, dans une même phrase, avancer que la région de Québec devient une ville fantôme en perdant: le bâteau mouche, le tortillard, les magasins Greenberg et, du même coup, déprécier les excellents investisseurs comme: les marchés MÉTRO, Pierre Péladeau et le groupe QUÉBÉCOR, le mouvement DESJARDINS et ses filliales, le fond de la FTQ et le peuple qui y souscrit?

Ca c’est nuire au développement d’une région et contribuer à l’éloignement d’autres investisseurs.

Dans la même émission, l’animateur déclamait contre l’administration de la ville de Québec dans le dossier des fermetures de bars. Je serais plutôt dans une étape de félicitation car les représentants de la ville de Québec le maire en tête,et ce malgré l’opposition, ont réussi à obtenir de meilleurs pouvoirs pour agir. Ils ont fait prendre concience aux différents paliers d’intervenants le manque au niveau législatif dans ce domaine de gestion.

C’est facile vitupérer lorsqu’on ne fait qu’héler sur une action locale sans expliquer tout le contexte l’impliquant et les faits et causes qui l’ont provoqué.