Québec, le 23 février 2009

Comme un entraîneur au hockey

Nous apprenons que le chef et co-fondateur de l’action démocratique du Québec (ADQ) Monsieur Mario Dumont ne se présentera plus à l’assemblé nationale. En effet faisant suite à la pression énorme de ses députés et de ses membres à cause de la piètre performance de l’ADQ lors de la dernière élection Monsieur Dumont a décidé de se retirer de la vie politique.

Dans le sport l’entraîneur doit répondre de la performance des joueurs, protéger et supporter les aléas de la vie quotidienne de tous les joueurs. De la même façon, en politique les chefs de parti doivent composer et cohabiter avec plus d’une centaine de joueurs différents et c’est le prix à payer.

Mais qui est le vrai coupable? Il va de soi que le plus facile est de congédier ou d’expédier une seule personne au détriment de la performance réelle de toute l’équipe. Je trouve un peu déplorable qu’il ne vienne pas recevoir de l’assemblé national tous les honneurs et le prestige dont il a droit de recevoir et que les vautours aillent se nicher en attendant.