Québec, le 9 septembre 2011
Chute d'eau 5
Combat dépassé

Le syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) représentant les employés d’Hydro-Québec mène un combat dépassé et inutile en s’opposant à l’installation des compteurs énergétiques capable de suivre en détail, et souvent en temps réel, la consommation électrique d’un bâtiment.

Il est impensable qu’en 2011en plein cœur de l’ère électronique ces compteurs dit intelligents ne soient pas déjà installés dans l’ensemble des bâtiments du Québec. Ces compteurs intelligents élimineront certaines tâches manuelles de relève, de changement de puissance, de coupure ou de remise en service et, en plus, sont censés permettre une diminution des coûts de distribution de l’énergie et des délais d’intervention.

Il me semble que le SCFP a d’autres batailles à mener pour ses membres afin d’améliorer le réseau actuel, mieux gérer l’alimentation des réservoirs, assurer un approvisionnement adéquat, et ce, à un coût raisonnable afin de satisfaire la population.

Il m’apparaît même qu’il y aura un gain pour les employés qui n’auront plus à s’introduire de peine et de misères dans les cours arrières, sur les balcons et faire face à tous les inconvénients que cela amènent.