23 septembre 2012

Colère injustifiée

Le maire de Québec Régis Labeaume, en colère, a convoqué la presse afin de répondre coup sur coup à la présidente de la commission des champs de bataille (CCBN) Margaret Delisle. Pourtant la nouvelle présidente du conseil d’administration de la CCBN avait tout simplement mentionnée qu’elle voulait revoir la politique d’utilisation des Plaines d’Abraham et le maire ne l’a pas prisé.

De plus madame Deslisle a spécifiée qu’il n’était pas question pour la CCBN d’interdire la tenue d’un spectacle qui attire son lot d’amateurs, mais plutôt de trouver un équilibre pour préserver le site historique. De ce fait certaines activités d’interprétation sur les plaines d’Abraham avaient été annulées cet été en raison de la tenue des spectacles.

Elle a également affirmée être en discussion avec des représentants du festival d’été de Québec et du carnaval de Québec concernant la nouvelle politique d’utilisation des plaines. À mon avis il est normal que le propriétaire des lieux puissent avoir son mot à dire quand à l’utilisation de son terrain.

Est-ce que monsieur Labeaume, par sa sortie intempestive, s’est de nouveau mis à dos le gouvernement Canadien?