Québec, le 9 juin 2010

Club des mal-aimés

Après la pièce de Vaudeville présentée au conseil de ville de Québec de lundi 7 juin voilà que notre Tartuffe national Régis Labeaume a fait une représentation de son savoir faire lors de la séance extraordinaire de la communauté métropolitaine de Québec (CMQ) tenue le 9 juin à l’édifice Andrée P. Boucher. En effet, même si le climat des réunions du CMQ ne flottait pas dans la ouate et l’harmonie totale nous avons été témoin hier à une situation de jamais vu au CMQ grâce à la prestation de notre maire.

À cet effet le maire de Québec a invectivé en public la mairesse de Lévis, Danielle Roy Marinelli, en lançant, d’un ton hargneux, que la mairesse dit des phrases assassines, inutiles, fait des petites trahisons, se fait du capital politique et met en péril la très bonne relation entre Québec et Lévis. Bienvenue madame la mairesse dans le club des mal-aimés de Régis Labeaume. Est-ce que le maire de Québec a une leçon à donner sur les phrases assassines et inutiles lui qui s’excuse souvent d’avoir eu des écarts de langages et promet de faire attention à chaque fois qu’il pette les plombs?

Ces agissements n’aideront certainement pas à améliorer l’harmonie fragile qu’il existait à la CMQ.