21 août 2014

Citoyens trop taxés

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc avait accepté que les commissions scolaires refilent aux contribuables la perte de revenus liée à l’abolition de la péréquation. Cette hausse ajoutée à l’effet des hausses des valeurs foncières, poussera les augmentations de la taxe scolaire bien au-delà de l’inflation dans plusieurs cas.
citoyens floués
Au lieu de couper des dépenses inutiles et de gérer un budget plus serré, les commissions scolaires ont décidés, sans effort, d’augmenter les taxes scolaires. La capacité de payés des citoyens est rendue à la limite de l’acceptable. Ce n’est pas vrai que les commissions scolaires n’ont pas la marge de manœuvre pour empêcher de faire subir aux payeurs de taxes cette augmentation. Elles réagissent à la loi du moindre effort et, peu soucieux de faire leur propre questionnement sur leur tour d’ivoire, ont immédiatement répondu en haussant la taxe scolaire.

Il faut que le premier Ministre intervienne et empêche les commissions scolaires de taxer davantage car ceux qui paient déjà seront doublement mis à contribution dans l’effort qu’il faut faire pour vous aider à diminuer le déficit.