Québec, le 28 février 2009

Chialeurs professionnels

Souvenons-nous de l’intervention de quelques citoyens sur la désastreuse et comment longue chicane contre l’installation du terminal de croisière et son débarcadère au quai du vieux port de Québec, de la saga entourant la présence des autobus touristiques dans le vieux Québec, des plaintes concernant le va et vient des calèches et du bruit occasionné par les spectacles à l’agora.

Non satisfait de ces incongruités dans le vieux Québec, ces mêmes citoyens criaient au meurtre afin de nuire à l’installation de la raffinerie ultramar en face de Québec et aujourd’hui de la venue possible d’un terminal méthanier sur la rive sud.

Voilà que la chicane est repartie de plus belle avec les red bull crashed ice, big air, moulin à image, de la tenue du air bull air race au dessus du fleuve et du refus total pour une l’installation d’une piste de coures le long du fleuve.

Par contre ces citoyens, venus de partout dont l’ex-ministre de la région de Portneuf Monsieur Roger Bertrand, habitant maintenant le centre ville, profitent des attraits touristiques et de ses nombreuses retombées économiques. En effet, les millions de personnes qui vont et viennent grâce à toutes ces activités font connaître Québec, amènent de nouveaux touristes et investissent énormément dans la ville de Québec.

Grâce à ces hurluberlus que deviendront les fêtes de la nouvelle France, festival d’été, carnaval de Québec, grands feux loto Québec, tournoi Pee Wee? Est-ce la prochaine étape de ces chialeurs professionnels?

Il va de soi que lors d’une certaine période les gens n’étaient pas soucieux de l’environnement visuel en laissant les usines à ciment fournir le matériel pour construire des monstruosités telles les berges de la rivière St-Charles, le complexe G, l’hôtel Hilton.

Est-ce que l’on exerce le principe d’action-réaction et aujourd’hui on arrête tout!