4 Décembre 2017

Chantier maritime à l’abandon

Le chantier maritime de la Davie est encore en mode survie car le gouvernement fédéral a retiré de ses cartons la construction du bâteau ravitailleur l’obélix le jumeau du bâteau astérix que Davie a livré en temps et dans les coûts. Pourtant le comité permanent de la défence nationale avait écrit dans un rapport publié en 2017 que le Canada avait besoins de nouveaux navires incluant des ravitailleurs.

Quelle est la vraie raison qui pousse les gouvernements fédéraux à négliger voir même abandonner le chantier Davie et ses milliers de travailleurs super qualifiés au profit des autres chantiers du Canada.

L’ex ministre du gouvernement conservateur Steven Blaney s’est joint à une manifestation dont participait la plupart des politiciens fédéraux et provinciaux demandant au fédéral d’accorder des contrats au chantier de Lévis.

Souvenons-nous qu’en 2011 et 1013 ce même ministre avait négligé le chantier maritime Davie lors de l’attribution de lucratifs contrats en refusant à la compagnie un délai pour se rendre conforme aux devis de soumissions.

La compagnie Irving Shipbuilding, de Halifax, avait obtenu le mandat de construire 21 navires de combat de 25 milliards $, alors que Vancouver Shipyards, du groupe Seaspan, était chargé de la construction de dix-sept navires destinés à la Garde côtière canadienne, au coût de 8 milliards $.

Le gouvernement Harper avait récidiver en 2013 en accordant sans appel d’offre, au chantier naval Vancouver Shipyards la construction de 10 autres grands navires pour la flotte de la Garde côtière canadienne évalué à 3,3 milliards $. Le chantier de Vancouver était en rénovation et n’est pas capable de respecter les délais de livraison.