Québec, le 11 septembre 2013

Changement de cap?

Souhaitant faire de Québec la ville la plus attrayante et la plus performante au pays, le maire de Québec Régis Labeaume avait présenté en juin 2010 son plan de mobilité durable dont l’élément central était le tramway, jumelé à de nombreux développements le long du parcours.
Tramway
En effet pour éviter l’étalement urbain et pour favoriser le développement des secteurs non occupés de Québec, le maire Labeaume avait endossé les recommandations d’un groupe de travail sur la mobilité durable. Ce groupe proposait de renforcer l’efficacité du transport en commun, notamment en implantant un tramway et de réduire de 71% à 58% la part de l’automobile dans les déplacements à Québec. De ce fait monsieur Labeaume voulait à tout prix un tramway de 1,5 milliard pour Québec.

Par contre autre temps autre mœurs, à l’approche d’élections municipales Monsieur Labeaume tourne le dos à son engagement envers le transport collectif et veut maintenant favoriser l’automobile en demandant de doubler le nombre de voies de circulation sur les autoroutes.

Quelle mouche a piqué le maire dans ce changement de cap si ce n’est de plaire au lobby automobile?