Québec le 7 octobre 1993

C’EST ASSEZ

Monsieur Marcel Aubut
Président des Nordiques

Monsieur Aubut, vous avez réussi à faire fléchir le maire l’Allier en ce qui concerne le nouveau Colisée et je trouve votre chantage hors de proportion. Qu’elle est la vraie retombée financière des Nordiques? Est-ce que c’est la vente de la bière? De toute facon les Québécois se trouveront une autre occasion pour savourer ce jus d’houblon.

Est-ce que c’est la retombée financière des très gros salaires payés aux joueurs des Nordiques? Qui, des joueurs ou les dirigeants des Nordiques, a sa résidence principale à Québec? Où font-t’ils leur magasinage? Dans le mail Saint-Roch, aux galeries de la Capitale les avez-vous déjà rencontré?

Est-ce que c’est le travail des nombreux journalistes sportifs de la presse parlée ou écrite? Ces journalistes pourraient, à la place, parler des VRAIS SPORTIFS soient les nombreux athlètes amateurs dont leur effort spectaculaire passe souvent inaperçu. On mentionne la performance de ces VRAIS ATHLÈTES lorsqu’ils gagnent une médaile d’or aux Olympiques.

Est-ce que c’est la vente des loges corporatives? Ces compagnies pourraient commenditer nos VRAIS ATHLÈTES dont les performances ne sont pas précédées de nombreux « $$$$$ » mais plutôt par des efforts considérables.

Donc Monsieur Aubut votre menace de vendre et de déménager le club ne devrait pas influencer nos dirigeants et arrêtez ce chantage éhonté. Monsieur l’Allier vous pouvez vous redresser et continuer à défendre les payeurs de taxes de votre ville.