28 octobre 2014

Ce n’est pas un jeu

À quelques mois de la course à la chefferie du parti Québécois (PQ) quatre candidats se sont officiellement annoncés (Martine Ouellet député de Vachon, Bernard Drainville député de Marie Victorin, Pierre Ciré député de Laurier-Dorion et Alexansre Cloutier député du Lac-St Jean) et deux possiblement à venir (Jean-François Lizée et Pierre-Karl Péladeau).
Course chefferie
Je comprends que le PQ a toujours été un parti politique énigmatique, difficilement déchiffrable et complètement désordonnée mais de là à en faire la risée de tous il y a une limite. Le parti a le choix de couronné un chef sans course comme ce fut le cas pour les René Levesque 1968, Jacques Parizeau 1988, les Lucien Bouchard 1996, Bernard Landry 2001et Pauline Marois 2007 ou faire une course anodine juste pour rire, loufoque et déchirante.

Le PQ doit nommer ou élire un chef qui ramènera le parti dans ses valeurs premières, rapatriera les membres qui l’ont porté au pouvoir il y a quelques années et avec quel leader charismatique il réussira?

Une trop longue course à la chefferie ne fera que prolonger les luttes internes que le PQ sait si bien entretenir.