Québec, le 2 novembre 2006

C’est la faute de l’autre

Le premier ministre du Québec a fait la semaine dernière un bilan de ses quatre années au pouvoir qui se résumait à peu de mots soit c’est la faute de l’autre. En effet il accusait le gouvernement précédent pour l’état des routes, pour le système de santé, pour les finances publiques et ainsi de suite.

Qu’a-t-il fait lui?