Québec, le 21 octobre 2010
Radios
Bonjour et bonne semaine de travail

Après une belle fin de semaine passée en famille et de bonnes nuits de sommeil le cadran nous réveille vers 5 heures 30 en ce beau lundi matin afin d’entreprendre notre semaine de travail. Il va de soi que la première action que la plupart des gens posent c’est d’aller chercher le journal et d’allumer la radio afin de connaître les nouvelles fraîches.

Le plus souvent il s’agit du poste de radio parlée supposément le plus populaire et d’après les sondages l’un des plus écouter à Québec. Mais grand dieux tu t’aperçois assez rapidement que les vraies nouvelles se font rares et que les animateurs lisent les grands titres des journaux que tu es à lire en déjeunant.

Par contre en lisant les titres les animateurs y ajoutent leurs opinions personnelles et, de ce fait, presque tout est négatif et peu de positif. Ils affirment que les politiciens sont tous corrompus, les assistés sociaux sont presque tous des inadaptés, les gouvernements gaspillent notre argent, les syndiqués sont presque tous des cancres, les cyclistes sont des nuisances publiques, les artistes Québécois sont des hères de la société, les patrons d’entreprises sont surpayés et leur compte de dépenses trop élevés, tout le monde doit parler l’anglais sinon tu es handicapés et finalement rien ne marche correctement. Tu es un débile si tes priorités ne sont pas un nouveau colisée, une équipe de la LNH et des jeux olympiques.

Plus tard les gens prennent la route pour se rendre à leur travail et à la première occasion klaxonne envers un automobiliste, un cycliste ou un piéton, maugrée envers le personnel qui surveille les travaux routiers et arrive à leur emploie avec leur pression au maximum et n’accepte aucun anicroche dans leur travail.

Ils se demandent après pourquoi la société est tout croche et qu’il y a tant de suicides? Bonjour et bonne semaine de travail