Québec, le 1ier mai 2009

Bon ambassadeur

On pouvait lire dans les médias que la lune de miel entre le maire Régis Labeaume et la population se poursuit. En effet onze mois après son élection, le maire file toujours le parfait bonheur avec ses électeurs, malgré des déclarations parfois colorées et des prises de position tranchantes. Plus récemment il a conquit certains médias Montréalais qui nous jalousaient d’avoir un tel personnage à la mairie.

Par contre aussitôt arrivé, aussitôt reparti; le maire de Québec multiplie les voyages. Après une visite éclair à Chicago, la semaine dernière, et une tournée de promotion qui prendra fin samedi au Saguenay et au Lac-Saint-Jean, le maire Labeaume part pour une autre mission, cette fois en Espagne, en Autriche et en Suède.

Pendant ce temps les négociations avec les policiers pompiers n’avancent pas, les subventions du gouvernement fédéral tardent à venir afin de faire avancer les nombreux projets qui battent de l’aile dont le super PEPS. Selon la ministre des affaires intergouvernementales Madame Josée Verner le gouvernement fédéral attends les demandes de Québec afin de verser les premiers chèques.

C’est peut-être un bon ambassadeur, un bon voyageur mais est-ce un bon maire? Que font, dans la structure organisationnelle de la ville, le bureau du commissariat aux affaires internationales sous la direction générale et le bureau du développement économique sous la direction du développement durable?

Il aurait peut-être été préférable qu’il aille à Ottawa afin de faire avancer les dossiers bloqués et qu’il signe une vraie convention avec les policiers pompiers qui est échue depuis 2006 et qu’il faudra renégocier en 2010.