20 juin 2013

Bilan commission Charbonneau

Créée à l’automne 2011 et débutant en juin 2012 la commission Charbonneau a eu son lot de témoignages démontrant la collution et la corruption. De ce fait depuis maintenant un an elle s’est acharnée sur les dossiers touchant Montréal, Laval et a peu abordé l’infiltration du crime organisé dans les syndicats.
Jones blogue
Il ne faut pas oublier que dans son mandat elle se doit d’étudier l’infiltration du crime organisé dans la construction et c’est un peu pour cette raison que le gouvernement l’a prolongé de 18 mois.

Les témoins ont paradés à tour de rôle en mentionnant que plusieurs paliers de l’administration municipal, des entrepreneurs, des firmes d’ingénieurs et possiblement la mafia ont détournés des sommes d’argent considérables durant au moins dix ans.

On aura tout vu car suite à leur interrogatoire plusieurs témoins ont verser des larmes de crocodiles en s’excusant publiquement et regrettant les fraudes commises. Nous avons également entendus certains politiciens mentionner qu’ils n’étaient pas au courant, qu’ils ont été naïfs d’accepter certains cadeaux. Par contre les témoins les plus près de la mafia ont pratiqué l’omerta sans se faire accuser de parjure.

Il faudra mettre les bouchés doubles afin d’avoir des recommandations à valeurs ajoutées pour le rapport d’étape qui devra être déposé pour janvier 2014