Québec, le 14 août 2006

Bien informer la population

Une majorité de la population a besoin de connaître l’actualité, d’être bien informée et de pouvoir réagir sur des sujets brûlants. Il me semble que le devoir et le mandat des professionnels de l’information est de répondre à cette attente grandissante des gens. À quand un poste de radio pour une réelle information non déformée et d’une vraie liberté d’opinion et d’expression. On nous donne une information biaisée la seule l’unique soit celle de l’animateur. Il est impossible de lui faire concurrence car il détient le micro et le contrôle du début à la fin.

Lors de la manifestation à Montréal, il n’est pas vrai que les 10 000 personnes qui ont marchés pour l’arrêt des bombardements de part et d’autres, appuyaient un camp ou l’autre. Certains animateurs du matin ont dénoncés la présence de certaines personnes à cette manifestation. Par contre ils appuient sans condition les américains et la tuerie de nombreux innocents. Il pouvait y avoir des tenants d’une cause ou de l’autre mais tous et toutes étaient d’accord pour un cessez de feu immédiat La vraie information était l’arrêt immédiat des bombardements.

D’ailleurs les nations Unis viennent de voter pour une proposition de cessez de feu et qui est acceptée par les deux parties en litiges ce qui arrêtera ce carnage. Est-ce que ces animateurs avides de sensation sont déçus de cette proposition?

À quand une vraie radio d’information?