Beurrer épais

Grâce à sa fusion avec le parti indépendantiste option nationale (ON) le parti Québec solidaire (QS) a récolté dix sièges dépassant le parti Québécois et devient ainsi la deuxième opposition officielle. Lors de l’élection du 1ier octobre QS a vu son nombre d’électeurs doublés et a plus que triplé sa représentation à l’assemblée nationale.

Je crois que les deux porte-parole du parti Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois pousse le bouchon un peu fort en répétant sans cesse qu’ils représentent la véritable opposition officielle à Québec.

À ce que je sache les règles de l’assemblée nationale n’ont pas changées et l’opposition officielle est le parti qui a obtenu le plus de siège après le parti au pouvoir et dans ce cas-ci c’c’est le parti libéral du Québec (PLQ).

Je comprends que dans l’euphorie de la victoire du 1ier octobre on puisse lancer des paroles ou faire un discours pour remercier, plaire et dynamiser ses troupes mais de là à le répéter et le croire c’est prendre les Québécois qui ont différemment pour des valises.

Madame et monsieur les co-porte-parole de QS retomber sur terre car les quatre prochaines années vont être difficiles.