9 octobre 2014

Une autre guerre

Le gouvernement conservateur majoritaire de Stephen Harper a pris la décision de suivre les États-Unis dans une autre guerre sans merci et cette fois contre l’état islamique en Irak et en Syrie. Il semble que le prix Nobel de la paix de 2013 Barack Obama ait convaincu le premier ministre canadien d’embarquer dans un autre bourbier armé.
guerre en Irak
Souvenons-nous qu’au mois de mai dernier les familles de militaires canadiens en provenance de l’Afghanistan étaient venues accueillir les derniers soldats à sortir de ce pays dévasté. En Afghanistan, le Canada a perdu 114 de ses vaillants soldats dans une guerre interminable et sans lendemain contre les imbattables Talibans. Que diront ces soldats et leurs familles s’ils devaient retourner dans un autre conflit armé?

Même si à l’origine les objectifs des décideurs Canadiens sont louables (défendre nos intérêts nationaux, s’assurer de jouer un rôle de leadership dans les dossiers mondiaux, et aider l’Afghanistan à se reconstruire) il m’apparaît évident que la situation se dégénère toujours.

Est-ce que le terrorisme international est devenu la pierre angulaire d’intervention armé n’ importe où n’importe quand sans planification?