3 décembre 2013

Autre coup dur

Après avoir encaissé un douloureux revers en 2011 en voyant un lucratif contrat de construction de navires de la marine et de la garde côtière lui filer entre les doigts le chantier maritime Davie vient de subir un autre dur coup. Souvenons-nous qu’Irving Shipbuilding, de Halifax, avait obtenu le mandat de construire 21 navires de combat de 25 milliards $, alors que Vancouver Shipyards, du groupe Seaspan, était chargé de la construction de dix-sept navires destinés à la Garde côtière canadienne, au coût de 8 milliards $.Le chantier maritime de Lévis avait été exclut.
Davie
Le gouvernement fédéral vient de récidiver en accordant en octobre dernier, sans appel d’offre, au chantier naval Vancouver Shipyards la construction de 10 autres grands navires pour la flotte de la Garde côtière canadienne évalué à 3,3 milliards $. Cet octroi s’est fait même si le chantier naval de Vancouver est en rénovation, pour être capable de débuter la construction des navires qui ne pourra commencer avant octobre 2014.

On s’aperçoit que Stephen Harper néglige le Québec car le chantier maritime Davie, grâce à ses compétences, son expertise et ses infrastructures, aurait été en mesure de construire ces bateaux qui lui aurait donné un air d’aller pour les 20 prochaines années.