Québec, le 17 janvier 2012
bruegel_tour_babel_2_l
Aucune valeur ajoutée

Il semble que le défunt parti conservateur version Québec (PCQ) revivrait de ses cendres. En effet le leader de la formation, jusqu’ici dormante, est l’ancien député fédéral conservateur Luc Harvey qui fut élu lors des élections fédérales en 2006, dans la circonscription de Louis-Hébert et défait à l’élection de 2008.
Je comprends que la population du Québec ait besoins d’un parti politique et des politiciens qui vont redonner confiance aux citoyens sur la démocratie, les politiciens et la politique en général mais ce n’est pas en ajoutant une autre formation que l’on ramènera cette confiance perdue.

Cette réincarnation n’apporte aucune valeur ajoutée sur la scène provinciale car il y a assez d’espace politique et idéologique pour couvrir l’ensemble des opinions des gens. En effet les trois principales formations existantes soient la coalition avenir Québec (CAQ) incluant ou non l’ADQ, le parti libéral du Québec (PLQ), le parti Québécois (PQ) et les 15 autres partis officiels dont Québec solidaire, parti vert et l’union du centre ratissent assez large pour couvrir de l’extrême gauche à l’extrême droite.

En plus cet ajout donnera une chance de plus au parti libéral de se faufiler.