Atterrissage en douceur

La population du Québec attendait depuis trop longtemps le projet de loi 21 sur la laïcité de l’état que le gouvernement de la CAQ vient de présenter à l’assemblé nationale.

Depuis une dizaine d’années les Québécois se sont prononcés, à travers de nombreux sondages, en faveur de la séparation entre l’État et les religions. Le dernier sondage, celui de Léger qui s’est déroulé entre le 22 et 26 mars dernier montre qu’une majorité de la population est favorable à l’interdiction des signes religieux chez les employés de l’État en position d’autorité. L’appui des répondants à l’interdiction est de 74 % pour les juges, les procureurs, les policiers et les gardiens de prison et 69 % pour les enseignants et directeurs d’écoles publiques.

Il était temps qu’un gouvernement ose légiférer, encadrer les accommodements devenus déraisonnables que l’ensemble des Québécois dénonçait. En effet le problème au départ fut l’utilisation et l’acceptation d’accommodement déraisonnable. Que ce soit pour changer des dates de congé d’école ou d’examen pour une fête juive ou autre, que ce soit de fermer une piscine pour que seule certaines personnes ne soit pas vu par d’autre et autres.